Les bienfaits de la sieste

Le mot sieste vient de l’espagnol siesta, qui vient du latin sexta, qui signifie « la sixième [heure du jour] ». Il s’agit d’un temps de repos dans le courant de la journée, généralement après le déjeuner, entre 13 h et 15 h.

Des études ont démontré les bienfaits de la sieste dans une journée de travail : elle augmente les capacités cognitives et la faculté de concentration, procure bonne humeur, regain d’énergie et de vigueur, libère la créativité, diminue le stress et la fatigue, favorise la récupération musculaire et mentale, accentue la vigilance et les performances, améliore la mémoire et les aptitudes d’apprentissage. Egalement, les personnes ayant bénéficié de ce temps de repos sont plus éveillées et plus productives en moyenne de 20 %.

La sieste est un sommeil lent, profond et très réparateur pour l’organisme et elle est fortement recommandée par les professionnels du sommeil, hormis pour les personnes souffrant d’insomnie. Elle permet de réguler et d’accroître la protection cardiovasculaire et réduit la tension artérielle.

Outre ses bienfaits prouvés sur la santé physique et mentale, la sieste est reconnue pour diminuer significativement les risques d’accident de la circulation et pour accentuer la concentration, le contrôle et l’efficacité pour toute fonction exigeant une grande vigilance.

Le temps optimal d’une sieste réparatrice est de 10 minutes mais peut aller jusqu’à 15 à 30 minutes pour un effet relaxant et être plus productif. La sieste qui dure plus de 1h30 compense une mauvaise nuit car elle combine toutes les phases de sommeil d’une nuit classique. Elle doit donc rester exceptionnelle.

Elle doit être réalisée dans un endroit agréable et dans une position et à une place confortables pour être efficace, la lumière et la musique doivent être adéquates et dans un isolement total : ni écran, ni téléphone, ni quelque technologie que ce soit. Accessoirement, la méditation aide grandement à la détente et au lâché-prise.

Tout en douceur, le réveil doit également être progressif pour conserver tous les bénéfices de ce répit.

Quelques exemples de par le monde sur les pratiques de la sieste en milieu professionnel :

En Chine, se pratique le xiu-xiu : l’article 43 instaure le « droit au repos ». Il est donc très fréquent de rencontrer des personnes endormies dans des lieux insolites (chez des marchands de meubles par exemple) ou sur les bancs publics.

Au Japon, la sieste est un incontournable de la journée de travail. Malheur à celui qui réveille un employé endormi sur son poste de travail. La sieste est associée à une implication et à un dévouement personnel. Condition : elle doit être pratiquée à la vue de tous, comme le prouve son nom inemuri « dormir alors qu’on est présent ».

En règle générale, dans les pays asiatiques, elle est bien considérée et même jugée indispensable à une bonne journée de travail, les bienfaits sur la santé, la qualité et la durée du travail ayant été reconnus depuis des siècles. Ces pays, en effet, privilégient une médecine préventive a contrario de nos pays d’occident qui lui préfèrent une médecine curative et palliative, ne traitant un problème que lorsqu’il survient.

La pratique de la sieste commence à se démocratiser aux Etats-Unis. Dans la Silicon Valley, les géants locaux ont compris son intérêt pour le rendement et la productivité de leur personnel : ils ont spécifiquement dédié des temps et des espaces pour le repos de leurs salariés. Ils ont ainsi pu constater une diminution de la fatigue, une augmentation des performances, l’amélioration de l’ambiance, des journées de travail plus longues et une baisse de la consommation de café.

En France, l’usage de la sieste tend à être accepté et à se généraliser. Quelques grands groupes ont commencé à consacrer une part de leur budget à cette pratique, investissement dont ils ont rapidement constaté les bénéfices et recueilli les fruits. Par exemple, et pour ne citer qu’eux, le groupe Renault et Orange ont aménagé dans leurs locaux un Calm Space et La Banque Postale, une Salle Zen.

Voici donc vos remords et complexes réduits en miettes et prenez donc le temps de fermer les yeux quelques minutes.

Retour haut de page